Pourquoi le VTT nécessite
un bon échauffement ?

Le VTT est un sport pratiqué sur tous les types de terrains et bien souvent sur des pistes escarpées et abruptes, demandant au sportif de la technicité, une certaine agilité et un sens aigu du pilotage. Ce sport requiert une bonne condition physique, un échauffement rigoureux est fortement recommandé. 

VTT_echauffement

Pourquoi s’échauffer ?

L’échauffement représente une phase incontournable avant tout départ. Il permet un éveil musculaire et prépare l’organisme à l’activité physique à venir, aux contraintes et sollicitations auxquelles il va être soumis.

L’objectif de l’échauffement est de permettre une hausse de la température du corps, de réchauffer les muscles et de préparer le cœur, et de vous rapprocher progressivement de l’état physique dans lequel vous vous trouverez lors de la pratique de votre activité VTT.

S’échauffer permet de :
- diminuer les risques de blessures et d’accidents,

- optimiser les performances, - se concentrer sur l’activité, s’y préparer mentalement.

cycliste_route

En quoi consiste un bon échauffement ?

L’échauffement doit être réalisé correctement et efficacement.

Il est recommandé de procéder plusieurs en étapes via la pratique d’échauffements ostéo-articulaires, d’échauffements musculaires/cardio-vasculaires puis d’étirements stato-dynamiques (un exercice d’étirement, puis des mouvements répétés et rapides « à terre » et sur le vélo) :

1. Débutez par des mouvements de rotation et de flexion-extension au niveau des articulations (poignets, coudes, genoux, chevilles, bassin, etc.).

2. Puis pédalez 12/15 minutes minimum à faible intensité (ne pas forcer sur les articulations). Progressivement, parvenez à une intensité plus élevée, proche de celle à venir, et maintenez la cadence pendant 5 à 10 minutes.

3. Poursuivez par des échauffements stato-dynamiques. Consultez nos tutos prépa pour cela !

Il est essentiel de :

  • s’adapter à la température ambiante. S’il fait chaud, ne pas trop solliciter les muscles, boire et se mettre à l’ombre avant de débuter réellement l’activité. S’il fait froid, prolonger l’échauffement (20 minutes) et couvrir les muscles avant, pendant et après l’échauffement.

  • prendre en compte le moment de la journée. Le matin, prolongez l’échauffement pour réveiller l’organisme. En soirée, après les activités quotidiennes, il est possible d’en réduire la durée (8 à 10 minutes).

  • adapter l’échauffement au type d’effort à venir. Plus l’activité sera intense, plus l’échauffement sera long et/ou intense.

Avoir chaud et transpirer signifie que votre échauffement est efficace. Pour savoir si vous êtes bien échauffé, réalisez des efforts courts et intensifs semblables à ceux que vous produirez pendant l’activité.

Lire aussi

Les tutos prépa et récup

Les tutos prépa et récup

Les tutos prépa et récup

Choisissez votre sport

voir tous les tutos