La fatigue musculaire

La fatigue musculaire touche tout particulièrement les sportifs qui fournissent un effort de longue durée. Les pratiquants de natation, cyclisme et athlétisme (et notamment les pratiquants de courses d’endurance) sont les plus susceptibles d’être victimes de ce type de symptômes, comme expliqué dans la suite de cet article.

courbatures sport

1) Qu’est-ce que c’est ?

La fatigue musculaire se traduit par un affaiblissement physique au niveau des muscles. Dans la plupart des cas, cette faiblesse musculaire se traduit par une baisse de régime et un état de fatigue prononcée.

Ce type de fatigue est avant tout physiologique, et diffère notamment des pathologies organiques (où l’affaiblissement musculaire se veut chronique) et fonctionnelles (où l’on parle plus précisément de symptômes psychologiques).

La fatigue musculaire est un phénomène ponctuel. Le plus souvent, elle apparaît suite à un effort physique conséquent ou peut être liée à une accumulation d’efforts répétitifs.

Les causes de la fatigue musculaire sont variées. D’un point de vue scientifique, elle peut être liée à :

  • une consommation trop élevée de glycogène* (un phénomène qui peut mener à l’hypoglycémie).
    * Le glycogène correspond à la forme sous laquelle le glucose est stocké dans l’organisme, principalement dans les muscles et le foie.

  • une consommation conséquente de lipides*.
    * Les lipides sont la forme d’énergie musculaire la plus facilement disponible. Mais pour être utilisable par le muscle, les lipides doivent subir une transformation qui consomme de l’oxygène et du glycogène. Durant un effort intense, le muscle va donc consommer doublement du glycogène (déstockage du sucre et transformation des lipides).

  • une perte élevée d’eau suite à l’effort physique (ce qui induit une chute du volume sanguin).
boire pour éviter fatigue musculaire

D’un point de vue plus général, cette faiblesse musculaire peut s’expliquer notamment par :

  • Une hydratation trop faible avant, pendant et après l’effort.

  • Un excès d’exercice physique : de nombreux sportifs vont au-delà de leurs limites et négligent la période de repos qui permet à l’organisme et aux muscles de récupérer, ce qui se traduit par des crampes musculaires.

  • Une alimentation non adaptée : l’excès de lipides et de gras est néfaste pour l’organisme et ne permet pas un apport nutritif adapté pour le corps humain.
    Cependant, un apport de lipides adapté (oméga 3 et 6) est essentiel en amont des efforts intenses et prolongés. Cela permet de préserver le stock de glycogène (et prévenir alors l’hypoglycémie) et de protéines (qui participe pour 10% à l’apport énergétique pendant l’effort), surtout en cas d’insuffisance de réserves de graisses (sujets maigres).


2) Quels sont les symptômes?

De nombreux symptômes annoncent la fatigue musculaire :

  • La contraction involontaire et douloureuse des muscles (soit les crampes musculaires).

  • Le tressaillement musculaire (brusque mouvement incontrôlé du muscle).

  • La raideur musculaire (soit les courbatures).

L’apparition des symptômes énoncés ci-dessus annonce le plus souvent le début d’une fatigue musculaire.

Vous pouvez retrouver sur notre site davantage d’informations sur les gestes à adopter en cas de fatigue musculaire.

 

Lire aussi