Les crampes

Les crampes musculaires apparaissent notamment à la suite d’efforts intensifs sur un muscle en particulier (biceps ou triceps au niveau du bras, quadriceps ou mollets pour les jambes...).
Découvrez davantage d’informations sur le sujet dans la suite de cet article ainsi que les méthodes pour éviter et soigner les crampes.

comment eviter les crampes

1) Comment ça marche ?

Une crampe musculaire se traduit par une contraction musculaire soudaine, involontaire et douloureuse dont la durée peut atteindre quelques minutes au maximum.

Contrairement à une contracture musculaire qui peut être constatée sur une durée nettement plus longue (de quelques jours à plus d’une semaine), la crampe musculaire disparaît spontanément et, la plupart du temps, ne s’accompagne d’aucune douleur séquellaire.

Il est à noter qu’une crampe musculaire peut apparaître pendant l’exercice ou après l’effort.

Les causes d’une crampe musculaire varient d’un individu à l’autre et peuvent être liées :

  • à la déshydratation : l’absence d’eau dans l’organisme et dans les muscles peut conduire à une contraction musculaire douloureuse.

  • à un échauffement négligé : de nombreux sportifs tendent à faire abstraction de cette étape pourtant incontournable avant un effort physique, ce qui conduit à des crampes musculaires à répétition.

  • à un surentrainement ou à une sollicitation musculaire trop importante.

  • à l’absence d’étirements : ces mouvements réalisés après l’effort octroient aux muscles une meilleure récupération.
remede contre les crampes

2) S’en préserver

Dans la plupart des cas, les crampes musculaires sont directement liées à un manque d’hydratation de la part du sportif. Afin de prévenir ce phénomène, il convient donc de bien s’hydrater tout au long de la journée et plus particulièrement avant, pendant et après l’effort. Pour un pratiquant, il est conseillé de boire au minimum 2 litres d’eau par jour.

Les crampes peuvent également s’expliquer par un manque de magnésium. En effet, lorsque le corps est en carence d’un oligo-éléments comme le magnésium ou le potassium, les risques de crampes augmentent. Ces carences provoquent un déséquilibre de votre métabolisme et des échanges cellulaires. Veillez donc à avoir une alimentation équilibrée pour n’avoir aucune carence en nutriment.

L’absence d’un bon échauffement est le second facteur lié à l’apparition de crampes musculaires. Il convient donc d’étirer les muscles avant l’effort afin de prévenir les crampes mais également les blessures musculaires. Nous vous conseillons de répéter les mêmes gestes à la fin de votre effort physique afin de permettre à votre muscle de récupérer au mieux.

Enfin, veillez à ne pas vous surentrainer. Adaptez votre rythme d’entrainement à votre condition physique. Il est conseillé de ne pas dépasser 4 jours d’entraînement par semaine maximum. Cela permettra à votre organisme de récupérer et ainsi d’éviter les crampes et autres douleurs musculaires.


3) Se soigner

Afin de soigner une crampe musculaire, il est tout d’abord conseillé d’étirer le muscle en question. Hydratez vous également durant la crampe et après la disparition des symptômes afin de prévenir l’apparition d’une autre crampe musculaire.

L’utilisation de l’homéopathie est également plébiscitée par les sportifs. Les mesures énoncées ci-dessus combinées à l’utilisation par voie orale de médicaments homéopathiques comme SPORTÉNINE vous aide à optimiser votre condition physique. SPORTÉNINE a l’avantage d’être non dopant et compatible avec vos traitements médicamenteux en cours.
En complément, vous pouvez masser le muscle en appliquant des huiles essentielles ou des gels à base d’arnica afin de soigner les crampes localement.

Lire aussi